Dictionerfs – Inédits – Aux mutés, azimutés

AUX MUTÉS, AUX AZIMUTÉS, Fonctionnaires qui croient avoir perdu le Nord dans les quartiers Sud (Drôles de points pour une rencontre)

Toi qui arrive, toi qui viens, toi qu’on appelle, toi qu’on mute.
C’est rarement de gré, on sait.
Abracadabr-Inter ! Abracadabr-Intra ! T’as voulu avoir une mut’…et t’as eu Vesoul ou Les Saules.
L’annonce d’une mutation dans un collège difficile est source intarissable de nuits passées au téléphone ou sous doliprane. L’annonce faite au muté mettrait tout pain azyme en miettes. La pilule, divine surprise, ne passe pas. Passe l’ombre de Belzé-muth. C’est le moment fatidique : que choisir dans son dressing ? la blouse noire du hussard de la République ou la Camisole de prof ?

Le nombre de témoignages affolés à la découverte du collège d’affectation est astronomique. Pour chacun de ces azimutés, les saisons s’accélèrent soudainement. La mutation tombe en juin, sans appel. En plein été, c’est déjà la perspective de l’automne et de ses feuilles mortes de rentrée. L’été se transforme alors en hiver : les nuits s’allongent. On prend son poste, comme une vieille couenne de jambon finit au compost. Cimetière des éléphants pour mammouth dégraissé et stressé. Du Mammouth à «ma mut’». De l’émeute urbaine à la mixité sociale.

Elle ou Il, peu importe. Toi, en tout cas.

Sache qu’ici, on ne se cache pas. Si on dit pis que pendre, c’est à tort. La vilaine rumeur doit se rendre à l’évidence. Ici, ce n’est pas pire qu’ailleurs. Sache que les collèges difficiles sont plein d’universel.

Dans ce collège, la communauté pédagogique se réunit, régulièrement, sur le principe des fonctionnaires laïcs anonymes. La phrase de présentation est toujours la même.

«Bonjour, je m’appelle ………, cela fait ……… que je suis ici.»

Tu peux déjà l’apprendre.

Tu l’utiliseras dans diverses occasions (réunions du personnel, syndicales, réunion devant le distributeur de café où tu nous offriras ton premier de l’année…40 centimes)

Peu importe ta matière, nul doute que tu finiras par avoir l’étoffe des anti-héros fonctionnaires, aux avoirs gelés, été comme hiver.

Et puis, aux Saules, c’est comme dans le village d’Astérix : on rigole bien, on se fâche, on s’amuse, on fait des banquets en salle des profs, y’a un jardin pédagogique, y’a des fonctionerfs, y’a des ateliers sciences, y’a un chef, y’a du djembé, y’a un projet robot, y’a une banderole (elle est derrière la porte de la salle des profs), y’a des parents d’élèves militants, y’a un atelier grec (sont fous, ces profs de latin !), y’a des Romains (enfin, au moins un), y’a des voyages (enfin, on t’expliquera…), y’a une cantine (enfin, on t’expliquera…), y’a un barde, y’a du théâtre, jah de l’allemand, y’a même une potion magique (…tu nous en offriras notre premier gobelet de l’année…40 centimes), y’a des liens doodle salés, sucrés, etc.

À bientôt, l’inconnu(e). Passe de bonnes vacances, on a besoin de toi.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs se commande en librairie ou sur le site de la maison d’édition.

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédits – Aux mutés, azimutés

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s