Dictionerfs – Inédit – Capes de Lettres Classiques

CAPES DE LETTRES CLASSIQUES, Shampoing-Capes 2 en 1 (Capes qu’on veut transformer en option : rien de magique)

«Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine.»

Zone, Guillaume Apollinaire

Apollinaire écrivit ce vers en 1913.

Cent ans après, le Ministère lit mal, ne fait pas dans la poésie et prend la décision de faire disparaître le Capes de Lettres Classiques, à la faveur de la Refondation du Capes de Lettres. La Refondation, c’est donc faire fondre les Lettres Classiques ?

1913. 2013. Centenaire. Centenerfs.

Bien sûr l’ironie, la moquerie soufflent depuis longtemps sur cette formation jugée trop coûteuse. On traite, régulièrement, le latin, le grec de vieilleries qui ne rapportent rien. C’est la gargarisation sociale : peu importe qu’Ingrid soit bête en cours du moment que c’est une Bettencourt.

Égalité des chances quand tu nous tiens…

Il est évident que les Princesses de Clèves et les Princes du Capes Classiques sont atteints du même mal : ils viennent d’un monde ancien (où personne, avant ou après 50 ans, ne porta jamais de rollex). Inutile de parler de vieille Europe…a rope…à propos de cette langue bientôt pendue.

L’heure est à l’anglais saillant ; le latin et le grec sont des angles morts.

L’anglais est roi et – cercle vicieux – le marquis Sad. Sous prétexte de sang neuf, on évacue la noblesse des langues anciennes.

Pourtant, les langues mortes sont des ponts. De jolis ponts qu’ignore la modernité qui bêle. Triste époque. Le pont qui structure l’esprit est remplacé par un mur des cons.

C’est si simple de valoriser les forts… Les langues anciennes, elles, valorisent l’effort : plus d’heures, plus de connaissances, plus de diversité. Dans ces classes de latin ou de grec, il n’est pas question d’élite mais de lutte culturelle. Ces profs de Lettres Classiques sont champions de lutte gréco-romaine. Rien d’étonnant à ça puisqu’ils sont tombés dedans quand ils étaient petits (certains auraient même été élevés par une louve, rumeur ?).

Il y avait de la postérité dans les étude de Lettres Classiques.
Il y a des économies de postes dans la simplification du Capes.

Quelle sera la prochaine étape pour les Lettres Classiques ? Après les Lettres, le Néant ?

La nécrologie de ce Concours ne surprend personne. Elle était déjà prête. La tweet-attitude du Pape François prolongea juste un peu l’agonie. Rien à faire, le latin décline et le niveau Messe.

Il en est pour s’indigner du pataquès autour de ce Capes.

1/ Le Capes de Lettres Classiques n’aurait pas disparu. Il existe encore comme option.
Bien sûr. Et le cheval imaginé par Ulysse n’était qu’un cadeau offert aux Troyens…

2/ Le Concours de Lettres Classiques manquerait cruellement de candidats.
Oui. Les autres disciplines, en revanche, croulent sous le nombre de candidats.

Si vis Capes de Lettres Classiques, para bellum.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies.

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Capes de Lettres Classiques

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s