Dictionerfs – Inédit – Aux chiottes l’arbitre !

AUX CHIOTTES, L’ARBITRE ! expr. Formule d’élèves collectionneurs de cartons (Prof : Referee dans l’École de Ferry)

«Y’a pas faute ! Non, j’vous donnerai pas mon carnet !»
Le professeur se heurte aux mêmes difficultés que l’arbitre en sport. Les élèves ont leur sens personnel de la justice et ne jurent que par le libre arbitre. Oui, tout plein de libre arbitre, jusqu’au fatalisme de la seconde générale !

Dans le tréfonds de la relation pédagogique, les circonstances de la contestation sont nombreuses : comportement ou travail scolaire. La Haute Autorité du prof s’érode en des discussions qui finissent par couper le sifflet à l’arbitre, lui ôte autorité. Alors qu’il faudrait, normalement, en rabattre devant lui, l’arbitre a l’air bête. Le prof aussi.

Attention, toucher à l’arbitre, c’est comme toucher au prof : c’est interdit. Et pourtant, tout le monde le fait. Le Café du Commerce, ça s’appelle. C’est dans l’air : Tous experts en matière d’école ! Et l’expérience le prouve, qui parle d’école, souvent déconne. Le prof se retrouve avec une blessante image d’épinal dans le pied. Qui veut accuser son chien de fonctionnaire, l’expédie aux chiottes.

Pourtant, à ses débuts, le professeur se voulait proche et magistral, parfois limite «I am, L’école du micro d’argent». Hélas, ça dérape. Voilà que le tribun se heurte aux tribunes ultras, meuglant «Aux Waters, Prof !» variante du hâtif et sportif «Aux chiottes, l’arbitre».

Il n’en demeure pas moins que l’arbitre et le prof sont les garants de la Justice sur les stades et sur l’estrade. Ils ont le pouvoir d’interrompre le match ou le cours. Hélas, le témoin est devenu «t’es moins que rien». La parole de chacun d’entre eux est contestée, conspuée : ils sont murdescons-isés. Ils ont beau avoir troqué le noir (hussard ou maillot) pour le fluo, le multicolore, le jean, rien n’a changé. Nique le prof et Nike l’arbitre sont sur le même bateau.

On a beaucoup parlé de l’angoisse du gardien de but au moment du pénalty. Qu’en est-il de l’angoisse de l’arbitre, juste avant, au moment de sortir son carton ? Elle n’existe pas ?
L’École est en Refondation pendant que le prof, lui, n’a que le droit d’aller aux Toilettes.  Pas étonnant que les vocations soient en crise.
Des élèves, eux, gravent des zarbitres sur les tables. Ils s’ennuient grave.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies.

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s