Dictionerfs – Inédit – Lire autrement un rapport sur les enseignants

Un micro-dictionnaire pour lire autrement le rapport de la Cour des comptes GÉRER AUTREMENT LES ENSEIGNANTS, mai 2013

Si l’on excepte la terrible absence du groupe nominal ambitieux ‘Mixité sociale’, voici quelques mots ou expressions qui se trouvent dans ce rapport :

AUTREMENT : Mot d’ordre lancé au nom de l’Innovation, du Projet et de la sape de l’esprit conservateur. Mais autrefois, on a fait, aussi, autrement.

CHANGEMENT BRUTAL, gr. nom. («l’élève connait un changement brutal à son entrée en sixième : il passe d’un enseignant à huit professeurs spécialisés qui suivent plusieurs classes»)

La sixième, c’est l’entrée au collège. Collégienne chrysalide, pas encore crise d’ado. Droit devant et doigts levés. Classe polycéphale et multitentaculaire. Enthousiasme en tout.  La chapelle Six-tine des futurs papes de 3ème. Pour l’instant, c’est la classe où on fait les contes. Tout conte fées, une classe magique. Pour eux l’orientation c’est «moi, je serai ogre et je boufferai les profs» ou «je capturerai la fée-mes-devoirs et j’aurais plus rien à faire» ou bien «j’écrirai des romans noirs sur la mixité sociale et je vendrai de l’héroïne, âpre mais au grand cœur». Pour l’instant Sixième : pas encore ensorcelé par le chant des sirènes marchandes d’orientation professionnelle …encore que… en tout cas plus vraiment l’esprit Primaire ! Leur maturité se mesure au nombre de «maître» (ou «maîtresse») qu’ils disent pendant les cours.
Lorsqu’ils croisent des Cyclopes de 3ème, les élèves de Sixième sont impressionnés, terrorisés. C’est pourquoi certains se dissimulent sous de gros cartables. Des fois que le Troisième ne remarquerait pas ce cartable articulé qui rase les murs et ne demande qu’à être laissé tranquille. Tel le bébé tortue sortant de son œuf pour gagner la mer sous les regards gourmands de quelques oiseaux de mauvais augure. Pourquoi ne pas supprimer les trente élèves spécialisés dans la classe de 3ème ?

DÉCALAGE CROISSANT AVEC LA RÉALITÉ DU MÉTIER D’ENSEIGNANT, expr.
Il y a peu quelques responsables politiques s’élevaient contre le guet-à-pain au chocolat qui privait de viennoiserie le collégien affamé à la récréation. Aujourd’hui d’autres alertent sur le décalage croissant vécu dans les établissements scolaires. Heureusement, le rôle croissant des ordinateurs libérera bientôt le professeur de son impuissance pédagogique. Attention, néanmoins à l’obésité numérique.

DÉMISSIONS, n. pl («En dehors des démissions et très rares licenciements pour insuffisance professionnelle (45 licenciements en 10 ans, de 2001 à 2010) ou des cas médicaux reconnus…»)
Au revoir et merci. Cela n’a rien d’un ordre de démission. Plutôt le sens du geste et l’appel du large. Voir d’autres choses, voire – malaise dans les baskets ! – d’autres shoes. Sortir de son cours et dérailler. Pas une défaillance, un truc nouveau, un genre de déraillance de la voie Ferry. Plaquer sa classe, plaquer son boulot, comme Brassens plaqua son chêne : comme un saligaud. GO ! Mais, au fait, combien de démissions ????

DIFFICULTÉS CRIANTES, gr.nom pl («Pour répondre aux difficultés les plus criantes, il a crée des structures spécialisées, destinées à des situations de handicap ou d’inadaptation des élèves, et déterminé des zones d’éducation prioritaire (ZEP)…»
Dans les collèges, la musique d’escaliers accompagne le mouvement des élèves et de leurs professeurs vers les salles de classe. Les « difficultés criantes » sont en marche. Chaque jour (en début de demi-journée ou après la récréation), c’est l’ascension vers l’échauffourée. Bien loin de la fade musique d’ascenseur social (qui ne parvient pas jusqu’au zone excentrée), c’est une musique très musclée. Rien à voir avec un rythme asthénique ou une fumée papale : c’est un rythme acide, gras et polysaturé.
Quelques élèves battent la mesure avant de – une fois en classe – s’en battre autres choses.

GÉRER, v. («Gérer autrement les enseignants»)
Petit-Prof, le nain de jardin, s’est fait Bibelot de Bibliothèque. Petit Prof ratiocine au milieu du raticide de bibliothèque. Il radote N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? Son ère est viciée. Rendement, Challenging, Management, Gestion, Compétence.

HEURES SUPPLÉMENTAIRES, gr. nom. pl («heures supplémentaires qu’ils choisissent d’effectuer»)
Ce sont des chants de sirène qui devraient pourtant sonner l’alarme. Il est principe par ici, il reprincipera par là. Il ne faut pas confondre le principe et le précipité. C’est que le précipité suppose la dissolution de la matière. Des heures supp’ précarisent les postes. Mais le choix peut être forcé : le professeur certifié a une heure supplémentaire obligatoire (sic).

INFORMATIQUE, n.f («Tout enseignant peut être candidat au mouvement sans condition : il lui suffit de déclarer un ou des voeux de nouvelle affectation, qui sont automatiquement pris en compte de façon informatique. […] Ces critères sont, de plus, appliqués de façon automatique et traités par informatique, grâce à un système dit « au barème ».»)
Il est azimuté, le fonctionnaire qui a perdu le Nord dans le Sud, ou inversement. Abracadabr-Inter ! Abracadabr-Intra ! L’ordi a dit.  «T’as voulu avoir une mut’…et t’as eu Vesoul». L’annonce faite au muté mettrait tout pain azyme en miettes. La pilule, divine surprise, ne passe pas. Que choisir dans son dressing ? la blouse noire du hussard de la République ou la Camisole de prof ? On prend son poste, comme une vieille couenne de jambon finit au compost. Cimetière des éléphants pour mammouth dégraissé et stressé. Du Mammouth à «ma mut’» en passant par le computer.

MONOVALENTS, adj. («la plupart spécialisés par discipline : ils sont dits ‘monovalents’»)
Alors qu’on aimerait bien que le prof soit un animateur sympa, un mono vaillant, il enseigne âprement.

MULTIPLES DYSFONCTIONNEMENTS, gr. nom. pl.
L’École publique laïque n’obéit pas à dix commandements, elle vit sous le joug des Dys-fonctionnements : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie… Et avec ça ? Ce sera tout. À ces serviteurs consciencieux on voudrait refiler un complexe de Dys.

QU’EST-CE QU’UN BON ENSEIGNANT ?, interrogation («sans réponse de la part du ministère»)
Chacun trouve professeur a son pied. Pour l’élève, c’est l’enseignant qui note bien, explique bien, est bien malade. Pour l’Administration, c’est l’enseignant qui est toujours là, qui râle pas.

VICTIMES DE LEUR NOMBRE, expr. mc solaarienne, tel est son nom de code («Historiquement le choix a été fait sur longue période de favoriser le nombre d’enseignants plutôt que le niveau de leur rémunération. Dès lors les enseignants seraient aujourd’hui victimes de leur nombre.»)
Service Public, victime de la fonte des postes en 60 000 avant notre ère-GPP.
Professeur en formation, victime d’attaques incessantes de discours oiseux, assortis de projections Powerpoint très salissantes. (rapport de la Cour des Comptes, mai 2013 : «Le contenu des formations répond très peu aux attentes des enseignants, comme cela a déjà été souligné par les conclusions d’un rapport des deux inspections générales du Ministère de l’Éducation Nationale.»)
Fonctionnaire inconnu, victime sacrifi-ciel de l’air ambiant, de l’air en Vian, giré, qui finit crashé sur une tombe.
Professeurs, victimes de complément de service qui découpe en miettes.
Professeurs, victimes de leurs peurs nocturnes : c’est le «Cochons !» qui sommeille dans leur livret de compétence, c’est la cauchemardesque épaisse dame au Socle.
Élèves, victimes de l’ascenseur social qui sent lapis (la pierre, en latin) et n’a rien de philosophale.
Professeurs, victimes de complément de service qui découpe, en-miettes.

YES !? , extraits du rapport, sans commentaires

« [La Cour] a pu constater, tant au cours de ses contrôles que des nombreuses auditions auxquelles elle a procédé, une implication forte et un attachement profond des enseignants à leur métier. »

« C’est seulement grâce à l’implication des enseignants, des équipes pédagogiques et de l’encadrement local, que la dégradation n’a pas été plus importante. »

Encore un effort : impliqués et plus nombreux ! Pourtant, Cour et Recréation vont habituellement bien ensemble.

Rapport consultable ici : http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Gerer-les-enseignants-autrement

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies.

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s