Dictionerfs – Inédit – Chiraquien

CHIRAQUIEN  adj. qui sommeille en chaque professeur (la droite de l’homme)

Les enseignants appartiendraient à la catégorie socio-professionnelle la plus ancrée à gauche. Des fonctionerfs voient dans cette orientation, dans ce tropisme, un ancrage au désespoir et une vieillesse ennemie – les jeunes enseignants étant, dit-on, moins politisés. En réalité, dans le monde de l’Éducation, pour éviter de serrer à droite, ça rive gauche. Plus compensation que conviction. Les fonctionerfs demeurent persuadés que la formule du Bulletin de notes s’adapte au bulletin de vote : «Peut mieux faire». Eux, ils croient encore à l’efficacité d’une bonne gauche dans la corde sensible des quartiers difficiles. Ils y croient tellement qu’ils sont les seuls à entendre les acquis sociaux chanter tous les matins, au réveil. Ils disposent ensuite de toute leur journée pour déchanter.

Alors que le métier prête à tout : à rire, à confusion, à café du commerce (mais hélas pas à compte en Suisse), l’enseignement porterait à gauche. Cet antique ancrage, aux senteurs entêtantes de Caraïbes et d’Atlantique, digne d’un pirate aussi fameux et redoutable que Rackham le Rouge, ne parvient pas à dissimuler les tendances bassement chiraquiennes du milieu enseignant. Hélas, il y a parfois des dérapages, façon le  bruit et l’odeur. Le bruit du photocopieur ne les couvre pas toujours. Mais il y a, surtout, une manière si particulière d’être une bête des réunions parents-professeurs.

À quoi reconnaît-on le côté obscurément chiraquien d’un professeur ?

– à sa poignée de main ferme et énergique qui fait de lui la véritable star du salon de l’Éducation qu’est l’incontournable réunion parents-professeurs. Il est capable de lancer à propos d’une classe dont tout le monde se plaint, à contre-courant :
«C’est pas des bovins, c’est des chefs-d’œuvre.»

– à son regard direct et rassurant, toujours accompagnée d’une formule d’encouragement :
«Madame, pour votre fils, la moyenne, c’est loin mais c’est beau.»

– à son sens de la formule pour détendre une atmosphère pesante :
«Ce n’est pas que les résultats de votre fille se dégonflent, c’est qu’ils font pschitt, si vous me permettez cette expression.»

– à sa capacité à détourner la conversation avec un air patelin
«Il est 20h. Après consultation du Premier ministre, du Président du Sénat et du Président de l’Assemblée nationale, j’ai décidé de dissoudre l’Éducation Nationale et de rentrer chez moi tout de suite. »

– à sa lecture méticuleuse des textes officiels :
«On rapporte une histoire abracadabrantesque de Refondation de l’École. »

– à son absence de chichi, à son flegme, un peu brut, quand il se sent agressé :
«Do you want me to go back to my plane ?»

– à sa pomme, à la récréation.

N’oublions pas aussi que Chirac est un maître pour tous les professeurs raillés, insultés, conspués. Tous rêvent d’avoir, juste une fois, la même répartie que l’ancien Président. À un homme qui lui criait «Connard !», il avait répondu : «Enchanté ! Chirac.»

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies.

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Chiraquien

  1. Dante dit :

    Enseignant en lettres dans l’académie de Créteil depuis 30 ans je vois qu’il y a de moins en moins de profs syndiqués, de moins en moins à gauche (il y en a même au FN).
    Ce serait trop long d’expliquer pourquoi,mais une raison que peu évoquent car politiquement incorrecte : la féminisation du corps enseignant:ces collègues femmes sont mariées à des médecins, professions libérales, cadres sup etc. Donc leur salaire n’est qu’un appoint, donc pas de motivation pour se battre, idées de droite.J’ai connu ça dans mon collège . Ce n’est pas la majorité des cas bien sûr.
    Excellente phrase dans votre texte, à méditer, à appliquer même :«Il est 20h. Après consultation du Premier ministre, du Président du Sénat et du Président de l’Assemblée nationale, j’ai décidé de dissoudre l’Éducation Nationale et de rentrer chez moi tout de suite. »
    (Conjuguez « sommeil » !)
    Merci.

    Dante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s