Dictionerfs – Inédit – Que mange un professeur ?

QUE MANGE/BOIT UN PROFESSEUR ?, Avec ça, ce sera tout ? (La mise à sacs du w-e)

En semaine, le professeur fait des commissions éducatives ; le week-end, il fait ses commissions.

Comme il fait son cours, il fait ses courses.

L’animal s’avère omnivore et tout-terrain. Le pur esprit ne dédaigne pas de manger gras, l’athlète non plus.

Une baguette de pain.

Il en prend toujours une. C’est l’ersatz de sa férule d’une longue semaine scolaire. Le blé dur, y’a que ça de vrai ! Il aime bien demander à la caissière s’il y a une baguette en supplément. Ça lui rappelle la cantine.

De la langue de bœuf

Ça lui rappelle sa langue morte préférée : le latin et ses deux mille ans de cuisson. Une langue qu’on ne dégorge pas facilement.

Des cornichons ?

Oh ! Eh ! Hein ! Bon ! Non, ça lui rappelle trop les stages avec la traditionnelle projection Powerpoint qui tourne au vinaigre.

Des côtes de porc.

Ah, du vrai porc, élevé en plein air. Comme ça, il oubliera son quotidien morcelé, son impression d’être porcelet. Oui, depuis l’invention du livret de compétences il a vraiment du mal avec le «Cochons !».…tout est con dans ce «Cochons !»-là.

De la quiche surgelée ?

Jamais, ça lui rappelle une élève.

De la Queyzac.

Il n’a pas de compte en Suisse, lui, mais il boit de l’eau fraîche. Son seul luxe c’est que cette eau pétille.

Un vin mousseux

N’importe lequel, il l’aidera à soigner son Complexe de Die.

De la mayonnaise.

Il aime bien la voir en pot, réussie et bien présentée. Lui, il n’arrive pas toujours à la faire prendre dans sa classe.

Du merlan.

Quand il est bien frit, ça lui rappelle le regard de certains élèves quand il leur parle de semaine paire/impaire ou du déplacement d’une heure. Ah, faire frire, comme un moyen de défense.

Des truites

Juste pour se souvenir comment c’était une truite avant l’invention de la restauration collective.

Des pains au chocolat

Oui, il avoue être l’auteur, dans son collège, de quelques guet-à-pain au chocolat. Il n’a pas de moyens, mais que voulez-vous, à la récréation, il a faim !

Des harico-psy

Ça fait toujours du bien de parler…même à une assiette de haricots.

Du concentré de tomate,

Son semblable, son frère : tout rouge à l’intérieur quand il bout.

Des boîtes de sardines

C’est pratique, le week-end, pour refaire le plan de certaines classes.

Des petits-suisses

Rions un peu en attendant la retraite : un petit-suiss-ide, ça détend.

Plusieurs tablettes de chocolat. 

Depuis l’allocution du Président, il aime bien prendre du choc’ de simplification.

Un pack de Budweiser

Avec ses Budweiser, il oublie – avec modération ! – le pacte budgétaire. Faut dire que l’économie, cela relève aussi de commissions, mais de commissions européennes.

Du café

Il n’oublie jamais son éminence noire.

Voilà. Grâce à ses commissions, dès lundi, ses cours vont super marcher.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies.

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Que mange un professeur ?

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s