Dictionerfs – Inédit – Dialogue social à la Audiard

DIALOGUE SOCIAL À LA AUDIARD, scénario d’une École dialoguée par Audiard

C’est sûr, c’est plus joli qu’avant et le patron a une bonne tête. C’est pas pour phraser mais c’est rapport à la Refondation et toute la quincaille.

On a fait fausse route, la mixité sociale trépasse et, au lieu de rebrousser chemin à toute blinde…j’ai jamais vu ça !…on fait juste un pas en avant. Décidément, les intellectuels assis vont moins loin qu’une école qui marche. La peste continue de s’abattre sur la Communale, les profs hurlent «Au vaccin» et on leur fait une ordonnance de mémère ou on leur refile du casse-pattes. On a beau créer des postes, on ferme des classes, on supprime des heures. Faudrait voir à ralentir les bombardements. On a les pieds fragiles. Les chaussures à l’italienne fabriquées à Grenoble, ça fait pas tout. Tiens, on a beau savoir qu’on vit dans un monde d’hommes, des fois on a envie d’chialer…

Si on cause entre adultes, c’est pour les mômes, quoi ! Alors faut pas jouer les lointains.

Par exemple, la carte scolaire aurait mérité une ordonnance sévère. Là, ça va continuer à s’éparpiller façon puzzle. Y’a de quoi trouver ça baroque. Ça sent l’faux-monnayeur.

C’est sûr, depuis un an, c’est plus le même sirop, mais le soleil a du mal à percer. On veut bien être à la pogne, aux ordres, mais faudrait voir à astiquer les chromes, à retrouver du lustre. Là, ça sent l’surplace, ça sent l’moisi. Rien à cirer des pilules colorées et des plaids en peau de chat. Jouer le garde-malade, le ravi d’la crèche, c’est pas une vie, quoi.

Et pas question de faire des entrechats pour taquiner la souris. Le grisbi numérique, j’y touche pas. J’fais dans l’honnête : dans l’opus, pas l’opérette. C’est pas que je sois un malfaisant, j’suis un laborieux. Il me faut le temps. Je vais paraître vieux jeu, mais le tour de cadran, ça me limite. J’ai besoin d’aide : sans viser dans le trompe-la-mort, faudrait du costaud, pas du subtil. Du collègue élevé à la dure, quoi.

Et puis faudrait aussi parler biftons. Ben oui, je carbure pas à l’eau. Faudrait voir à épicer le tout-venant. Juste un geste, quoi. Les épées, les cadors, ça se caresse dans le sens du poil. Sinon pourrait y avoir comme des effets bizarres. Des retours de flammes, comme on dit, à faire partir l’isoloir en torche, à vous mettre sur orbite. Surtout que question épées, les vôtres elles dégainent à l’aveugle, elles font dans le pas clair, dans l’International. C’est pas du miroir à exemples, plutôt le bal des cinglés avec de drôles de prix de camaraderie. Ça fait tâche. Ça se gargarise de grands principes et puis la mouche dans le lait. Le nez grec a un furoncle. Compte en Suisse, tout le monde descend.

Sans parler de la semaine de 4 jours et demi…Vous seriez pas vaches avec les collectivités locales, des fois ?

Ce serait pas bien de vous berlurer. Autant vous l’dire. Entre les chacals de la pédagogie, les vautours des agences de notation et les requins du libéralisme, c’est pas le grand régal. C’est des coups à virer féroce. On va pas s’user les éconocroques sans rien dire, pendant que vous abattez votre socle vengeur sur la cervelle de nos mômes. Les chiards y’a pas plus mignon et prometteur. Y’a encore du savoir-faire dans les écoles. La tâche pédagogique n’est pas sans noblesse et les manières, elles sont jamais perdues. Avec le Service Public, faut faire dans l’AOC.

Ça se cajole, ça se bichonne les projets de société.

C’est qu’au-delà du 100 ans d’âge, ça touche le céleste…

V’là qu’le hussard rêvasse. J’suis pas qu’un prof qui s’rebiffe. J’ai mes moments de tendresse, j’fabule, j’romance.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Dialogue social à la Audiard

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s