Dictionerfs – Inédit – Quelconque

QUELCONQUE, adj. indéfini (Il enseigne quelque chose)

Autrefois, il était quelqu’un. Mais il n’est pas du genre à regretter (persona non regretta). Autour de lui, il y a ceux qui pensent au Dylan («Les temps changent») et ceux qui croient Hollande («Le changement, c’est maintenant») et puis il y a lui. Lui, qui était quelqu’un.

Aujourdhui, il est quelconque. Il enseigne quelque chose. Il est quelconque, moyen.

Moyen ? Il en veut plus. Quel comble ! Et justement, il pense «Moyens». Il n’a pas besoin de la came technologique du Seigneur des OnLine ou de Bilbo le Lobby. D’ailleurs, il se fait appeler Arthur dès qu’il traite de Camelote tout équipement numérique. Lui, il ne croit pas à la refondation mais plutôt à un retour aux fondamentaux.

Il ne le dit pas mais il pense «Moyens».

Il a vécu la crise-tianisation de son métier. D’enseignant il est devenu fonctionnaire de terrain, éducateur, pompier, pharmacien, voire défibrillateur, quand le cours magistral se transforme en premier secours.

Il se sent étrange étranger à ce qu’on lui propose. Il est plus réticent que résistant.

Il ne le dit pas mais il pense «Moyens».

Il est latin par son côté quidam.
Il est grec par son côté lambda.
Il est espagnol par son côté sauvage (costa brava, comme on dit là-bas).
Il est du genre à laisser la Zone Euro courir à l’aventure, au galop.

Il assume.

Pourtant, le jugement social, c’est comme le slogan de la Sega : c’est plus fort que toi.
On le dit quelconque, parfois même, quand la discussion s’envenime sur le gras du fonctionnaire, on le dit «quel con !».
Même s’il continue à se rendre dans sa salle, il se vit comme un déclassé. Il voit bien qu’il n’a plus d’estrade et que son statut est émacié. Il aimerait que son statut se bronze : il se brise.

Il ne le dit pas mais il pense «Moyens».

Il est tellement peu sûr de lui que lorsqu’il entend «Eh, du con !», il se retourne. « Éduquons », c’était pourtant son mot d’ordre lorsqu’il est entré dans la carrière. Qu’en ont-ils fait ?

En revanche, quand il entend «Quel compte ?», il ne se retourne jamais.
Il est un peu Livret A, mais beaucoup plus livré à lui même. Plus Chocolat que Compte Suisse.

Il n’a rien à gagner. Il a tout pour perdre. Il n’est pas le seul. Il est quelconque comme beaucoup d’autres logés à la même enseigne.

Il ne se nourrit pas des raisins de la colère, il voudrait juste qu’on lui lâche la grappe.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dictionerfs – Inédit – Quelconque

  1. Dominique dit :

    Absolument génial, et si vrai.

  2. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s