Dictionerfs – Inédit – Merle

MERLE, mélodieux en sous-Saules (« tac tac, douc douc, kix kix kix »,un merle)

Certes, les noms d’oiseaux polluent encore Les Saules : le développement durable et citoyen a ses limites. Heureusement, les pies, les mésanges et surtout les merles peuplent désormais les saules…

C’est le printemps !

À l’entrée du collège, aux empreintes digitales on a toujours préféré l’esprit printanier. Vous, qui entrez ici, c’est pas l’Enfer, sachez juste que le seul nom d’oiseau autorisé c’est «Merle !».

C’est le printemps !

C’est l’École de la patience. Ce n’est pas «merde à la fin !», mais merle au début !

L’hiver et son école refondue s’éloignent. Sur les montagnes qui environnent et couronnent Grenoble, le temps des gais skis Rossignol est passé.

Au revoir Gais Rossignols ! Bonjour Merle moqueur ?

Moqueur, non. Le mot cœur, oui. Ici, il bat, il se bat, le cœur du Service Public. C’est le chant du merle qui lui donne son rythme. Les bouffeurs de Service Public se moquent de ce cœur. Ils le trouvent aussi ridicule qu’un cœur de vierge effarouchée. Ils moquent sa résistance et la comparent à celle d’un grillon. Ceux-là ne méritent qu’un «Merle à la fin !».

C’est le printemps !

Dans ce Collège Commun, au milieu des blancs-becs et des groupes électro-jeunes, le merle impose son bec jaune. Cela donne des ailes à la communauté éducative. Poussée par le chant de l’oiseau et fidèle à l’esprit présidentiel qui pousse tout un peuple à reprendre espoir, elle délaisse le sang et la sueur pour des merles. C’est le vademecum du temps des Cerises par temps de Crise.

Oiseau et hommes unis pour un Avis à la population.

Si le merle possède l’un des plus beaux chants d’oiseau d’Europe (sauf quand il imite les sonneries de portable), le Service public possède le plus désespéré.

Merle commun est Collège Commun, c’est tout Un.

Qu’il est beau ce collège, fier des perles de sa mixité sociale et fier de ses merles qui vocalisent sans battre de l’aile.

Il lui arrive même d’être tout empreint de printemps.

Pourtant, le fonctionerfs marche en hochant la tête. Il ne sautille pas. C’est qu’il a une hantise : devenir orphelin de perles et de merles.

Merle alors ! Le voilà qui houspille ses prédateurs.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Merle

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s