Dictionerfs – Inédit – Les doigts de l’homme

LES DOIGTS DE L’HOMME, Un droit qui touche le clavier ( après J.C, c’est-à-dire après avoir J(eté la) C(ursive) )

L’écriture manuscrite a fait son temps.

Dans le monde, les ordinateurs remplissent les salles de cours. Écrire à la main ? Ce vestige de l’école d’autrefois, artisanale et dépassée, doit disparaître. Le rayon des antiquités l’attend : auprès de la bougie, du buvard, du minitel et du mammouth. Il s’agirait d’avoir du Tweet dans les idées. Voilà ce que disent les technophiles.

«Il est temps de libérer les enfants des ratures, des taches d’encre. Ils ont le droit d’être libérés de ces contraintes fastidieuses. C’est important de se sentir libres ! D’ailleurs, ne dit-on pas «écrire en attaché» ?» s’exclame le président de l’association SMS (Stop au ManuScrit)

À l’heure de la mondialisation, la lecture cursive est ressentie comme un frein. Trop lente, trop personnelle, source d’erreur de lecture. La Kakagraphie a fini par remplacer la Calligraphie, qui n’existe d’ailleurs plus que sous forme d’atelier d’écriture médiévale.
La compétence essentielle aujourd’hui est de savoir taper à l’ordinateur. La Sainte Nitouche (Niclavier) n’a plus sa place dans l’école du XXIème siècle. Une nouvelle espèce de la famille des hominidés est en train d’apparaître : Homo tapens tapens. Une espèce qui se subdivise en deux sous-espèces : Homo tapens tapens azertyforma et Homo tapens tapens qwertyforma.

Les hommes politiques ne sont pas en reste. Les mêmes responsables politiques, qui s’élevaient contre le guet-à-Pain au chocolat, saluent le rôle Croissant des ordinateurs. Rien d’étonnant de la part de ces adeptes du détournement et du jeu d’écriture. Pour célébrer la fin du manuscrit et faire jeune, ils ont décidé l’organisation de concours de Air Clavier. Ils parlent même d’une nouvelle devise pour la République : Liberté-Égalité-Frappe au Clavier.

Des partisans farouches de l’écriture manuscrite, blessés, ont parodié le chanteur Renaud et sa chanson Manu’ : «Eh Manu’ rentre chez toi, y’a des larmes pleins ta feuille». On peut leur reprocher un misérabilisme qui tranche avec l’indignation de plusieurs fonctionerfs. Ces derniers ne supportent pas de voir le Service Public d’Éducation abandonnés aux petites frappes et aux racailles de l’écran. Ils s’élèvent contre cette nouvelle attaque contre le cerveau des élèves et contre les dégâts mal évalués sur le développement psycho-moteur.

Ces fonctionerfs considèrent que l’heure est trop graphe pour tout abandonner à l’écran. Cet abandon du manuscrit pour le tapuscrit contribue, selon eux, à rendre illisible tout effort pour aider les élèves à construire une pensée. «À force de vouloir être à la pointe, on va faire de nos élèves des billes» affirme l’un d’eux.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Les doigts de l’homme

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s