Dictionerfs – Inédit – Giacometti

GIACOMETTI, un collège peut en cacher un autre (Artiste dont une partie de l’œuvre est actuellement exposée au Musée de Grenoble)

Dans la notice Wikipedia de Giacometti, sculpteur et peintre suisse (1901-1966), nous lisons : «Il étudia au collège de Léonard de Vinci où il s’ennuya énormément comme tous les autres élèves de cet établissement»
La lecture attentive de la notice en atteste : lors de son séjour dans ce collège, le peintre suisse aurait eu une vingtaine d’années. Paradoxe temporel ou cuckoo clock  bloqué  ? Si la lenteur suisse est proverbiale, elle prend là une dimension de scandale scolaire, d’acharnement pédagogique. C’est la question du re-re-re-redoublement qui est clairement posée.
Sans oublier que c’est au sein de l’option latin qu’il va faire la découverte bouleversante de l’art étrusque, ce réel dégoût, profond et légitime, du collège éclaire l’œuvre de l’artiste.

1/ La prédilection du peintre pour les personnages debout, qui marchent s’explique par ce désir forcené, longtemps frustré, de ne plus jamais s’asseoir à une table d’élève.
2/ La prédilection pour les personnages longilignes, filiformes se comprend par le goût de l’épure, du corps étiré. Une silhouette fine, ‘reach the stars’ qui s’oppose au corps affaissé du sinistre escargot pliant son dos sous un cartable. Le poids du cartable ou l’art de l’effacement.

Oui, l’élève Giacometti souffrait au collège. L’expression cruelle qui circulait à son propos dans les couloirs est connue. Pour moquer son envie permanente de sécher les cours, des élèves le traitaient de « Giacom’E.T » (« Téléphone-Maison», rajoutait-on parfois).

Ce mal-être, il sut magnifiquement le transcender. Mieux, son extrême sensibilité lui a donné le privilège d’anticiper les mouvements, les changements dans l’Éducation.

Pour preuve, des spécialistes de l’artiste voient dans son œuvre l’annonce, dès les années 50, de l’évolution du métier de professeur. Pour qualifier ces œuvres l’emploi de l’adjectif «profétique» s’est imposé – un néologisme comme aime en trouver l’Art contemporain. Il s’agit de peintures et des sculptures qui, parce qu’elles sont enfermées dans des cadres ou des cages, préfigurent le livret de compétences. Cette vision, livretsque et carcérale, se complète d’un goût pour la représentation de buste sur des Socles rugueux. Le tout se parachève et prend tout son sens avec ses silhouettes longilignes propres et promptes à se dissimuler derrière chacun des 7 grands piliers.

En revanche, la Boule suspendue suscite, à ce jour encore, la perplexité des passionnés de l’artiste. Faut-il y voir, comme l’ont avancé des spécialistes grecques, la figuration d’avoirs gelés suspendus au bon vouloir politique ?

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s