Dictionerfs – Inédit – Complexe de Guy Degrenne (Le)

COMPLEXE DE GUY DEGRENNE (Le), revanche scolaire («Guy Degrenne, c’est aujourd’hui le premier»)

C’est un complexe qui atteint d’anciens élèves arrivés à l’âge mûr : des élèves qui, au collège, ne furent jamais dans leur assiette.
Lorsqu’un élève s’agite et ne travaille pas assez, le professeur le signale. Ce constat est scrupuleusement consigné par ces professionnels de l’Éducation sur un document officiel qu’on appelle bulletin scolaire.
Le complexe de Guy Degrenne se fonde sur l’archivage de ces bulletins. La relecture de chaque appréciation donne un goût de revanche, car elle fait résonner  une célèbre formule, fondatrice du complexe. Cette formule se trouve dans la publicité Guy Degrenne. Un proviseur se désole qu’un élève perde son temps à dessiner en classe. Il lui dit :
«Mon pauvre Guy Degrenne, ce n’est pas comme cela que vous réussirez dans la vie !»

C’est la version ‘Capitaine d’industrie’ du ‘Mozart qu’on assassine’ de Saint-Exupéry.
Le professeur doit prendre garde à ne pas faire de faute professionnelle, à ne pas jouer le Déconseilleur d’Orientation. En tout cas, l’élève qui dessine des fourchettes et des couteaux dans les marges de son cahier fait désuet, a un côté Truffaut : l’ado rebelle joue Les 400 Couteaux. Guy Degrenne a changé. Pas facile pour le professeur de  repérer un futur grand industriel parmi tous ceux qui veulent devenir footballeur ou testeur de jeux vidéos.

Il est certain que Bulletins de notes et Bulletins de votes s’entendent sur un point : ils peuvent mieux faire. Faut-il pour autant supprimer l’appréciation du professeur ?
Cette synthèse, que l’on prend à tort pour une sentence, remplit la case du Bulletin.  La modernité de ce tweet, avant la lettre, ne remplit-elle plus sa mission de prospective scolaire ? Attend-on plus du professeur ? Doit-on  transformer les conseils de classe en séance de divination, avec sacrifice sur l’autel ? La Conseillère d’orientation doit-elle lire dans les entrailles des élèves (bien sûr, dans les cas les plus désespérés)?

Si le complexe de Guy Degrenne conduit au divan, le professeur doit-il se faire devin ?

(Dialogue extrait d’un conseil de classe. Le Principal donne la parole à un professeur)
– Professeur Tiresias, vous qui scrutez tout aussi bien ce qui s’enseigne que ce qui demeure interdit aux lèvres humaines, vous qui possédez le don de clairvoyance, qu’avez-vous à dire à cet élève ?
– Médite mes oracles, et, si tu t’assures que je t’ai menti, je veux bien alors que tu dises que j’ignore tout de l’art des devins.

Le professeur ne professe plus. Il prophétise. Tant mieux ! Cela fait des années qu’en pauvre donneur d’alerte il se fait traiter de Cassandre.
Le professeur en a fini avec la pédagogie grossière des perles aux cochons, fier de sa générosité en acier inoxydable, il va désormais transformer les élèves en sots à champagne.

Nota Bene : Le dialogue extrait d’un Conseil de classe s’inspire fortement d’une pièce grecque de Sophocle. Oui, le grec (comme le latin) « peut aider à se structurer ».

La fameuse pub Guy Degrenne (l’une de ses versions) : http://www.dailymotion.com/video/xa0v2k_guy-degrenne-1986_shortfilms

Le livre, où semble se dessiner ce complexe, est présenté ici : http://blog.francetvinfo.fr/livres-actualite/2013/02/22/peut-mieux-faire-un-ex-cancre-publie-ses-bulletins-scolaires.html

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dictionerfs – Inédit – Complexe de Guy Degrenne (Le)

  1. Ping : Dictionerfs – Inédit – Français 1er | collectiflessaules

  2. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s