Dictionerfs – Inédit – Nat King Collège

NAT KING COLLÈGE, collège qui amasse du smooth (Rien d’une mélodie en sous-sol)

Quand le bateau croone, le Rat Pack rejoint le navire.

Ce Nat King Collège est le fleuron d’une Éduc Nat qui n’est pas sinistrée mais Sinatra. On y travaille autant en rythme qu’en blouse.

Au Nat King Collège, le prof ne fait pas le clown sur une estrade, il croone sur la scène pédagogique. En roué qu’il est, il joue de sa voix au doux goût de miel. Avec lui, ça chaloupe, ça suave qui peut.

Dans cet ébahissant bahut, on a l’éducation à chœur. Pas besoin d’une DHG pour se sentir micro et aimer ça.

Partout on fait des gorges chaudes de cette ambiance exceptionnelle.

Tout au long de l’année les élèves sont encadrés par une Sammy DaVis Scolaire en smoking et qui sussurveille les élèves. À midi les élèves Dean Martin à la cantine, un endroit très in.

En classe, c’est la classe ! Les élèves passent de savoureuses heures de Cole sur des Unforgettables. Lorsque tout ce petit monde est en salle informatique, il pianote. Vive le jazz.

Au Nat King Collège on sait qu’si la mixité sociale n’est pas sexy, elle ne durera pas. Du coup, on fait des miracles. Le poker a remplacé l’égalité des chances et le sinistre jeu de la carte scolaire. Les profs de cet éblouissant bahut, refusant d’être enfumés par qui que ce soit – se laissant le soin de le faire eux-mêmes – ont des idées plein la manche (sans parler de carré d’as). Un soir, ils ont même vu New-York-USA.

Ils se fichent des palmes, ils veulent juste être des crooners couronnés par le seul public qui vaille : le leur. Plutôt qu’ascenseurs sociaux, ils se veulent chanteurs de charme. C’est qu’ils le veulent popu l’air qu’ils fredonnent aux oreilles de leurs élèves.

Et quand ça sonne, ça swing !

À l’impersonnel et froid socle ils préfèrent définitivement un langoureux déhanchement. Un élève perd son cool dans un couloir, en bouscule un autre, les voilà qui  écrivent dans le carnet du fautif : «It don’t mean a thing if you ain’t got that swing». Ils pensent qu’un élève doit toujours y mettre du musisien pour trouver sa note personnelle.

Au Nat King Collège, les classes ne craquent pas sous les effectifs, c’est le public qui craque. Même les élèves ailleurs paumés, indésirables, s’pâment !

Ces professeurs ne ressemblent en rien à la caricature qu’on fait d’eux, celle de croonerfs, têtes à claquettes échappées d’un hôpital Sinatrique.

En dehors de ces inédits  Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Dictionerfs – Inédit – Nat King Collège

  1. Ping : Dictionerfs – Inédit – Barbare à treize ans | collectiflessaules

  2. Ping : Dictionerfs – Inédit – Français 1er | collectiflessaules

  3. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s