Dictionerfs – Inédit – Pot de départ

POT DE DÉPART, la pré-retraite (selon le nombre de convives : pot à tabac ou pot de lapin)

Logiquement, le pot de départ marque le top départ. Un bout de quiche comme un péage vers le jamais-plus, un gentil au-delà.

Parfois, c’est plus compliqué.

C’est parfois un Grand Méchant Pot. Il est bien triste l’Apéro chez Charles Perrault. Sur la table : le pot au beurre, le napperon rouge et la faim de loup. Ça sent le pot d’âne à moins que Catherine Deneuve ne s’invite pour nous apporter un cake d’amour. (http://www.youtube.com/watch?v=u7axZxIdNhM)

On peut craindre d’un pot de départ qu’il se réduise à un appeau à parasites, un pot de colles. Une horde de pique-assiettes sur des amuse-gueules, ça fait vilain. Beaucoup de bruit et de miettes pour rien : Shakespeare a fait mieux.

Certains – les pauvres ! – viennent à un pot de départ, contraints et forcés. Ils doivent faire tapisserie et au pot s’taire. Ils ont l’air de saucisses-cocktail dans de la tapenade. Poteaux incongrus, inélégants au milieu d’un monde souriant, en mouvement.

Parfois l’organisateur d’un pot de départ court le risque de voir tout brutalement mis sur la table. C’est que les langues se délient quand un collège se délitent. S’il y a du vin, ça peut même être le carnage. In vino veritas, une veritas tenace qui part pas bien. Un vrai Pot pourri. Aviné qui vient dîner ? Le Pschitt remplace le Psy et voilà un Complexe de Die vite surmonté (https://collectiflessaules.wordpress.com/2012/10/26/dictionerfs-inedit-complexe-de-die/). Dans ce cas de figure, les couverts n’assurent plus une véritable protection. Mieux vaut alors savoir jouer du couteau.

Franchement, d’un point de vue citoyen, une petite cérémonie ce serait mieux.

C’est que ne pas payer un pot, ça ressemble à une évasion fiscale. À se demander : Le pot chez Poutine c’est pour quand ? Ah si Depardieu avait pensé au cake d’amour plutôt qu’au gâteau fiscal…

Finalement, irréductiblement, en voiture, à moto, un Pro du pot fera de son pot de départ un pot d’échappement. Ce Pro est un véritable Midas…Midas et ses oreilles d’ânes…du coup revoilà pot d’âne et – on y revient – le cake d’amour !

Celui-là ne met pas de petits four sur la table mais la route sixtysix à l’horizon.

Pas de chance, pas de pot.

La seule manifestation qu’offre un pot d’échappement c’est un sourire qui fait grève.


Mais ça n’empêche pas le Bon vent ! Let the good time roll !

En dehors de ces inédits – et de cette fin du monde – Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ! ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Pot de départ

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s