Dictionerfs – Inédit – Congé maladie

CONGÉ MALADIE, Au lit avec un bon film (TV Magazine : «Cette semaine, ne manquez pas Le Startuffe de Depardieu !»)

Le fonctionerfs n’a pas compris le concept du congé maladie : ce gros malin est malade pendant les vacances.
Quand il devient un Grand Corps Malade, le fonctionerfs fait son Depardieu : il boude. Il fait du caca-bottin. Enfin un bottin bien moins mondain que Depardieu : il n’appelle pas le Président de la Fédération de Russie, il appelle juste à l’aide. Comme Gérard s’abîmant dans l’ivresse, le fonctionerfs sombre dans le Livret.

«C’est une question de dimension», lui a dit le docteur. «Depardieu fait une carrière internationale, un fonctionerfs – catarrheux qui plus est ! – court le cachet.»

La preuve du misérable statut de cet agent de l’État c’est que lorsque Depardieu tourne Mammuth, comble de réalisme, l’acteur est payé trois fois rien.

Le fonctionerfs ne se plaint pas. Il sait trop ce que ça signifie d’être sans qualification et mal payé : il est payé pour ça…ou plutôt il n’est pas payé pour ça…il est payé pour pas ça ?…bref : Depardieu, Depardieu vous dis-je !

Ne rendons pas à Obélix tous ses Césars. Depardieu c’est aussi une formidable filmographie.

Pendant son congé maladie, le fonctionerfs a quitté ses habits de sale Agence de Notation pour ceux de l’Agence Movie. Ainsi la gloire de Depardieu a illuminé son quotidien. Sic Gérard gloria mundi.

Pendant les congés du Plus beau métier du monde, le fonctionerfs a attrapé une saleté. Préparez vos mouchoirs. Il a traîné toute la journée en Tenue de soirée. Tous les mineurs de la maison ont fini par choper la même chose. Pas beau à voir, ça s’est fini en Germinal sous antibio ! Tous ont passé le réveillon en mode Buffet froid. Le fonctionerfs a ensuite peiné à se consoler, habitué qu’il est à attendre un Je vous aime et à être pris pour une Chèvre. Refusant de jouer Mon Peillon, ce héros, il fatigue et frise le «Ta refondation, mets-la toi Danton…», mais c’est horriblement vulgaire et pue la vinasse, le saoul-Depardieu. Il en fait une question de dignité : il reste, férocement, cet irréductible fonctionerfs qui, tel Obélix et ses idées fiscs, résiste encore et toujours.

Quand même quelque chose le chagrine : Depardieu part vivre au fin fond de la Mordovie et c’est le fonctionerfs qui a ses avoirs gelés. C’est pas juste : au contraire de l’acteur, il connaît ses textes.

En dehors de ces inédits Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ! ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionerfs – Inédit – Congé maladie

  1. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s