Dictionerfs – Inédit – Hitchcock

HITCHCOCK  Professeur de terreur (« – T’as qui en Suspens ? – Hitchcock ! – Ah oui, il est sympa…mais il fiche un peu la trouille. »)

À l’heure où l’enseignant vacille sur son socle, il est assez rare de signaler un maître incontesté : Hitchcock, le maître du suspens.
La silhouette d’Alfred révèle, en plus, un maître bien en chaire, aux avoirs pas gélés du tout : de quoi plaire au mammouth dégraissé qui sommeille en chaque fonctionerfs.

On le sait peu : Hitchcock a beaucoup parlé de l’Éducation dans ses films.

39 marches (1935) Un réseau d’espionnage s’est constitué pour infiltrer le Livret de compétences. Il s’agit du réseau des 39 marches qui veut mettre fin à la tyrannie des Paliers.

Soupçons (1941) Lina, une enseignante très académique, se laisse séduire par John Aysgarth, coureur de projets invétérés. Ce dernier multiplie les voyages, les sorties, les projections de DVD. Peu à peu Lina découvre la supercherie pédagogique inventée par son compagnon. Trop tard, ils sont mariés et John a obtenu l’Académie qu’il désirait.

Les enchaînés (1946) Le portrait de deux fonctionerfs entrés dans la carrière et enchaînés à leur métier.

La corde (1948) Deux fonctionnaires européens, décidés à couper dans le budget de l’Éducation, s’entendent pour une stratégie internationale visant à la disparition du latin et de l’allemand. Ils organisent leur crime avec des rituels macabres en prenant soin de parler de rope à ces langues bientôt pendues.

Le crime était presque parfait (1954) Un film qui raconte la mise en œuvre de la RGPP. Attention des scènes peuvent heurter la sensibilité des amoureux du Service Public.

Fenêtre sur cours (1954) À cause d’une jambe fracturée, un professeur est immobilisé chez lui. Curieux, il passe son temps à observer les cours dans le collège d’en face. Un jour, il a la conviction qu’on découpe sous ses yeux le savoir en morceaux. Doit-il  intervenir ?

La main aux collés (1955) Des élèves perturbateurs sont fréquemment collés, pourtant les vols d’heures de cours continuent. Excédé, un enseignant se fâche et commet un geste qu’il risque de regretter.

Mais qui a tué Ferry ? (1956) Un grand corps malade, des suspects…Qui veut enterrer l’école publique ? Un humour très britannique, en blouse noire.

L’homme qui en savait trop (1956) C’est dans ce film que figure la chanson devenue célèbre chez les CPE, hymne à la vis scolaire : « Qui serrera, serrera »

Sueurs froides (Vertigo) (1958) Scottie Ferguson est un professeur qui peine à corriger ses copies. En effet cet enseignant est  sujet au vertige et les devoirs de ses élèves font de grandes piles. De plus il va tomber amoureux d’une femme, qui est la copie d’une autre : un véritable cauchemar.

Mort aux trousses (1959) Un film qui prône l’abandon de la trousse (et de tout ce qu’elle contient) au profit de la tablette numérique.
Scène d’anthologie : Un professeur remplaçant entre dans une salle de cours. Comme il n’a pas les élèves dans son champ de vision, il leur demande de sortir leurs classeurs et livres. Lorsqu’il lève la tête, son visage se décompose…

Psychose (1960) Norman Bates est un professeur qui s’empaille régulièrement avec ses collègues sur l’évolution de l’école. Lui, reste attaché à une vision que ses collègues qualifient de passéiste.
Une TZR, Marion Crane, va découvrir l’horreur. Aveuglé par sa passion morbide des temps passés, Norman Bates est allé jusqu’à empailler un mammouth. Empruntant l’apparence de cet animal, il passe de longues soirées à regarder les trois volets de l’Âge de Glace.
Scène d’anthologie : La scène de la douche froide lorsque Norman, en présence de sa collègue, découvre le projet de la RGPP : la suppression d’un fonctionnaire sur deux.

Les Oiseux (1963) Une jeune enseignante s’inscrit à des stages de formation et se trouve la victime d’attaques incessantes de discours oiseux, assortis de projections Powerpoint très salissantes.

En dehors de ces inédits Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ! ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dictionerfs – Inédit – Hitchcock

  1. Ping : DIctionerfs – Inédit – Cameo hitchcockien | collectiflessaules

  2. Ping : Dictionerfs inédits – Best-Nerfs-Of | collectiflessaules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s