Dictionerfs – Inédit – Refondons l’école

REFONDONS L’ÉCOLE par grosse neige, Mot d’ordre (Ainsi fondent fondent fondent les petites chutes de neige)

Lorsque la Blanche Neige arrive, le fonctionerfs retrouve sa personnalité tri-polaire. Il se souvient qu’on le prend pour la synthèse de trois nains : Prof par son statut, Grincheux par ses grèves, Simplet par son raisonnement économique.

Cette année, c’est la Toussaint qu’on lui Grimm en stage de survie, façon Luge Ferry. Le traitement de fonctionnaire se complète alors d’un traitement de choc. De quoi regretter d’avoir survécu au dégraissage du mammouth. De quoi chanter avec Bashung : «Que n’ai-je fondu !»

C’est qu’à chaque fonte des classes (communément appelé vacances), les fonctionerfs refondent l’école. Dans ce laps de temps pas une minute pour élaborer un Livre Blanc de l’École. Ils fondent comme ils peuvent. Ils sont dans l’urgence.
En effet, la Cyber Éducation des classes ouatées et cosy a laissé place à une brutale Sibérie-Éducation : tempête, neige,  en-dessous de zéro : la copie est à revoir.

Le cocon a été changé en flocon. Pourquoi ce changement maintenant ? C’est que l’étude Pisa a mis dans la tête des décideurs qu’il s’agissait juste de tirer la couverture de neige à soi pour remonter dans les classements internationaux. La Finlande n’a qu’à bien se tenir.

Les fonctionerfs raisonnent. Dans ce système polaire il serait évidemment insensé de se retrousser les manches. Le projet repose plutôt sur la capacité à mettre du bois dans la cheminée, à souffler sur ses mains et à maintenir la mixité sociale entre les flocons d’en bas et les flocons d’en haut. Là, ils maîtrisent.
Les fonctionerfs ont pris l’habitude de ces grands froids. Les rigueurs budgétaires, ils connaissent. Leurs avoirs sont gelés en toute saison. Ils maîtrisent aussi.

Mais les Jingles ne sont pas si belles. Il y a tout de même quelque chose qui cloche.

Ces congés, renforcés par le vent du Nord, vont jusqu’à produire des congères mentales. Du coup, les fonctionerfs ont la mémoire qui flanche et – en location jusqu’au 6 novembre – la Maison Blanche. Mais aux États-Unis comme ailleurs, il ne faut pas vendre la peau de l’ours blanc. C’est pourquoi ils ont toujours avec eu leur manteau de fourrure, en poil de mammouth, of course. Ils maîtrisent moins, mais ils ont la foi.
Le peu qu’ils gardent à l’esprit c’est que là où il y a de la neige, il doit y avoir du plaisir. Alors, avec Blanche Neige, ils vont faire les contes toutes les vacances. Ça les changera de la floconnerie humaine.

Enfin et surtout, pendant qu’on refonde l’école, ils vont retrouver en eux le feu sacré, histoire d’avoir plus tard chaud en classe et de tenir bon jusqu’aux prochaines vacances. Toujours fiers de leur belle École refondue.

En dehors de ces inédits Le Dictionerfs existe en livre et en librairies (partout en France ! ; à Grenoble : à La Librairie du Square, à La Dérive, à La Fnac)

Dictionerfs (du collège commun et des colères universelles de l’Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs), éditions La Ville Brûle, septembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Objectifs, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s